marelle-couleurs

Même pas un mois d'école et je me retrouve à démêler un problème de cours d'école avec la maîtresse de mon ce2!!!

La semaine dernière, je me plante devant le portail de l'école en attendant qu'il s'ouvre pour récupérer mes lardons en pensant au sketch de Gad Elmaleh sur la sortie de l'école (j'adoooore) mais ma bonne humeur intérieure s'est vite évaporée quand une copine (maman d'un pote de mon ce2) me demande si mon bronzé m'a parlé d'un problème qu'il aurait eu avec un certain Florent??? Ben non, je connais même pas ce Florent! la voilà partie à m'expliquer qu'elle fut témoin d'une humiliation infligée à mon "K" par le père du sieur Florent (qu'elle traitait de co...rd, c'est pas bien, quoique?!?) dans la cour de l'école à mon insu-vu-que-je-fais-la-queue-pour-récupérer-petit-"M"-en-petite-section-de-l'autre-côté-de-la-cour!!!

J'en parle à mon bonhomme en voiture qui me dit qu'il s'est fait gronder par ce papa parce qu'il a pincé le "zizi" de son fils!!!

Bon alors là, plusieurs cas de figures: je le gronde comme une hystérique en le frustrant à vie sur l'image du corps, je fais demi-tour pour faire un scandale at school mais j'aurais l'air cruche vu qu' ya plus personne ou j'explose de rire parce que bon, ça fait partie des possibilités, hein!?!!!

C'est mal connaître Doucelette (bon j'me pince les lèvres quand même pour rester crédible), je lui demande pourquoi il a fait ça et lui de me répondre que ce "charmant" camarade le harcelait depuis le matin en disant:" Vas-y pinces les fesses de machin, pinces le zizi de bidule...!". Mon loulou a résisté toute la journée jusqu'au moment où il n'a pas pu se contrôler (selon ses propres mots). Ben là j'comprends mieux parce que même l'instit' était surprise par son acte.

Du coup le sale mioche s'est plaint auprès de ses parents dont le papa a cru bon de régler le problème himself!!! Tu parles 1,80m contre 1,34m ça le fait! 

La maîtresse est intervenue et n'a pas du tout, du tout apprécié cette démarche mais mon bronzé était tout liquide et a cru qu'il était l'ultra coupable...peur de se faire gronder at home....donc silence radio! De plus incapable de donner sa version à l'instit' pourtant super à l'écoute. Et moi qui le trouvais pas bien dans ses baskets en ce moment...!

Bref comme on était mardi, j'ai eu tout mon mercredi pour prendre du recul sur cette histoire en redisant bien à mon "pinceur" qu'on ne règle pas ses problèmes comme ça (même si des fois...) et qu'il vaut mieux s'adresser à l'adulte. Jusque là j'm'en sors bien....Nous sommes jeudi et ça tombe bien, sa maîtresse est dans la cour, je file lui parler du problème avec mon "K" greffé derrière mon manteau. Il arrive à lui expliquer l'origine du problème avec des décibels dignes d'un dialogue de fourmis. Je demande à ce que les  parents de Florent soient informés  des agissements de leur fiston insistant sur le fait que mon loulou déteste l'injustice. C'est à ce moment que j'ai senti un obstacle se pointer. "Je préfère en parler à l'enfant et il transmettra à ses parents", z'en connaissez beaucoup vous des mômes qui se vantent de leurs exploits à leurs parents????

Avec ma zénitude habituelle, j'insiste un peu mais elle décide de faire une leçon de morale à toute la classe dès le matin en prévenant bien qu'elle n'accepterait plus cette attitude parentale. Ca c'est dit!!!

Bon allez on passe à autre chose....

Mais quand même, je ne peux pas m'empêcher de penser à un truc: comment responsabiliser des enfants si les parents ne le sont  pas?